Le Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères de la région d’Uzès (SICTOMU) est un syndicat mixte fermé.

Il a été créé en 1973. Son siège est basé depuis 2008 sur la commune d’Argilliers. Il s’étend sur 34 communes du Gard.
Deux Communautés de Communes (Pays d’Uzès et du Pont du Gard) lui confient la compétence de gestion des déchets ménagers et assimilés pour une partie de leurs territoires.

Le syndicat a pour mission d’assurer la collecte et le traitement des déchets de ce territoire.

L’accès aux déchèteries intercommunales du SICTOMU est réservé en priorité aux ménages des communes autorisées à utiliser le service ainsi qu’aux artisans et commerçants du secteur. Seuls les usagers en possession d’une carte d’accès sont acceptés. Cette carte permet un suivi de l’utilisation de chacune des déchèteries gérées directement par le SICTOMU. Les apports sont acceptés gratuitement pour les particuliers, dans la limite de 1m3 par jour et 3m3 par semaine.

Les jours et heures d’ouvertures sont disponibles sur le site du syndicat, ainsi que la fiche d’inscription nécessaire à l’établissement de la carte d’accès :

http://www.sictomu.org/

www.sitomsudgard.fr

Dans le cadre de la modernisation et de la réduction des la collecte des déchets, tous les bacs du territoire devront être rattachés à un compte usager pour être collectés.

Tous les habitants doivent créer leur compte usager soit par Internet , www. enquete9.com, soit en réexpédiant à SSI SCHAEFER, la carte T , déposée dans leur boîte aux lettres, ou à retirer en mairie, complétée .

Ce dispositif de géolocalisation est mis en place dans le but de réduire drastiquement les quantités de déchets produits, dont les contraintes règlementaires rendent le coût de traitement de plus en plus élevé. Pour cela , plusieurs orientations doivent être prises par les usagers comme le compostage, comme la recherche d’achats responsables, comme un tri plus important des déchets recyclables …..autant de gestes qui au quotidien doivent permettre de limiter au maximum la mise en décharge des déchets .

Attention, seuls les bacs mis en place par le SICTOMU et munis d’une puce, seront prochainement collectés.

Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement

Les objets encombrants ? 4 solutions

La première chose à faire lorsque l’on veut se débarrasser d’un encombrant est de vérifier son état et s’il peut servir encore. Le don ou la revente permettent de prolonger la durée de vie des objets et préserver l’environnement. La réutilisation est à toujours privilégier.

Si mon objet n’est pas réparable ou réutilisable, je vais probablement en acheter un autre pour le remplacer. Lors de l’achat de mon nouvel équipement, le vendeur est dans l’obligation de me rependre l’ancien. C’est le principe de la reprise du 1 pour 1. Le prix de vente de votre nouvel équipement intègre cette participation au titre de l’éco-contribution.

Si je n’ai pu vendre ou donner mon objet, je me rendsà la déchèterie pour le déposer. Un tri sera demandé car des filières distinctes d’évacuations et de recyclage sont en place. Si c’est un frigo par exemple, il faudra le déposer dans l’espace de stockage des DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques), si c’est un meuble, une chaise longue ou un matelas, votre objet devra être déposé dans la benne à Mobilier. Si c’est un rouleau de grillage, il ira à la ferraille…

De fait, la benne appelée communément « encombrants » et qui ne fait l’objet d’aucune valorisation ne devrait donc être peu utilisée.

En complément de ce principe, le SICTOMU apporte un service ponctuel et limité qui ne se substitue pas au fonctionnement des déchèteries.

Plusieurs municipalités de notre territoire apportent déjà un service de ramassage des encombrants à domicile. Mais à partir du 1er octobre toutes les communes collectées par le SICTOMU pourront proposer gratuitement ce service à la population.

Le SICTOMU s’est associé avec le Centre Social Intercommunal de St Quentin la Poterie afin de proposer cette prestation pour les communes qui le souhaitent.

Ce nouveau service permettra de répondre aux attentes des usagers en associant un enjeu d’économie circulaire et participer à la réinsertion professionnelle.

Les conditions d’accès à ce service nécessitent toutefois quelques principes.

Les mairies conservent l’initiative et l’organisation. Elles gèrent la prise des rendez-vous et valident avec l’usager les encombrants acceptés pour la collecte.

Il s’agit d’un maximum de 3 objets par rendez-vous qui devront être déposés en limite de voie publique pour 8h00 le jour du rendez-vous.

Le poids individuel de l’objet ne devra pas dépasser 70 Kg. Il devra être propre, salubre, ne pas être toxique, explosif ou dangereux et déposé sans créer une gêne ou un danger à la circulation.

Une liste limitative des objets acceptés a été définie :

  • Gros électroménagers : frigidaire, congélateur, cuisinière, barbecue à gaz, gros four électrique, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, téléviseur cathodique.
  • Mobiliers de gros volumes : table, buffet, canapé, armoire, fauteuil, commode, sommier, matelas, lit, table de jardin.

Seuls les objets ayant fait l’objet d’une déclaration et d’une acceptation préalable par la Mairie seront collectés.

En cas d’apports non déclarés ou de non-respect des conditions d’acceptation, les agents du centre social seront contraints de refuser la collecte et la Mairie sera immédiatement informée.  

Un autocollant « objet non conforme » sera alors apposé et son propriétaire sera tenu de le récupérer.

En résumé pour vos objets encombrants, 4 solutions :

1 / je donne ou je vends mon objet s’il est en bon état

2/ je ramène chez le vendeur mon objet lorsque je vais en acheter un nouveau pour le remplacer

3 / si je n’ai pas réussi, je vais en déchèterie et je le valorise en le déposant dans la filière adaptée

4 / je sollicite ma mairie si j’ai besoin d’aide pour le transporter mais je dois respecter les conditions d’acceptation.

Bon tri à tous !